Yvette est décédée le 7 juillet 2005

Jean est décédé le 30 mars 2007

Noces d'Or d'Yvette et Jean Schneider

Voir quelques photos de cette journée

bullet

SCHNEIDER Jean

(arrière grand-père paternel originaire de Bambiderstroff (Moselle])
né à Paris 15e le 3 juin 1922, à Neuilly-sur-Seine depuis 1923, où son père Maurice Schneider est maître-imprimeur, patron d'une imprimerie artisanale, fondée en 1891 et dont il prendra la direction de 1963 à 1987, année de sa retraite. L'imprimerie est toujours en activité à ce jour et le patron actuel de l'entreprise, Gérard Laguilhémie, est parmi nous en ce 21 juillet

1934-1935 : séjour pour raison de santé dans une métairie du sud des Landes, à Saint-Martin-de-Seignanx près de Bayonne, séjour qui l'aura marqué en raison du dépaysement pour un jeune citadin d'être transplanté dans ce milieu rural, familial, qui était encore très commun dans nos campagnes à cette époque. Il y retournera ultérieurement à plusieurs reprises et est toujours en relation avec cette famille

1936 : adhésion au scoutisme

1938 : début de l'apprentissage dans l'atelier paternel

1940 : l'exode en vélo jusqu'à Bayonne

1943 : service du travail obligatoire : deux ans en Poméranie - de sérieux liens se tissent avec d'autres déportés du travail

1945 : retour en France - assiste le 8 mai au défilé de la Victoire

1949 : sorties cyclotouristiques avec un groupe de copains (les "Cloches" pour les initiés...) où il fait la connaissance d'Yvette

bullet

BELLIN Yvette ép. SCHNEIDER

(grands parents lorrains et luxembourgeois),
née à Paris 18e le 20 janvier 1927 près du Sacré Coeur

Entre l'âge de 4 ans et la fin de la guerre, vit à Ormesson-sur-Marnesa mère est secrétaire de mairie. Fait ses études à l'École primaire supérieure de jeunes filles de La Varenne à Chennevières. Son père Gabriel Bellin est cadre dans une entreprise de répartition de produits pharmaceutiques. Après différents stages dont trois mois chez Michelin à Paris :

1947 : entre chez Ford SAF avenue des Champs Élysées au service des voitures importées

1950 : le PDG de Ford, atteint par la limite d'âge, doit abandonner ses fonctions et lui demande de l'accompagner dans un bureau Place Vendôme où il a l'intention de négocier diverses affaires franco-américaines. Elle y reste à son service jusqu'à sa mort en 1972, d'abord place Vendôme puis 37 avenue Franklin D. Roosevelt. Les dix dernières années, la gestion de l'imprimerie avec Jean sera menée simultanément, puis continuera jusqu'à la retraite commune en 1987

En 1949, elle participe à des sorties cyclotouristiques avec un groupe de copains (les "Cloches" pour les initiés...) où elle fait la connaissance de Jean

1951, le 21 juillet, mariage d'Yvette et Jean à la mairie de Bois-le-Roi par Monsieur Lefèvre, maire à cette époque, puis à l'église par monsieur l'Abbé Binet, curé de la paroisse. Repas à l'Hôtel de la Forêt, fermé depuis quelques années

Les logements sont encore rares à cette époque ; ils trouvent une location à Saint-Mandé, à l'Est de Paris. Jean travaille toujours à Neuilly, Yvette dans le quartier des Champs-Elysées

1952 : naissance d'Alain ; ils prennent à leur service Cyprienne Gobert, "Mémé Gobert" qui les aidera pendant une vingtaine d'année à élever les enfants et tenir la maison

1956 : naissance de Pierre-Yves

1961 : ils emménagent à Neuilly. Une cour à traverser pour rejoindre l'imprimerie familiale avec les avantages et les inconvénients qui en résultent !

1975 : découverte pour le couple de l'ornithologie : les balades dans la campagne et dans les bois qu'ils affectionnent toujours trouvent un attrait supplémentaire avec l'identification, l'observation et l'étude des chants des oiseaux. Ils débutent au Bois de Boulogne avec un maître, en l'occurrence Jacques Penot, qui les initie au chant des passereaux puis ils adhèrent à des associations ornithologiques franciliennes (A.P.O., GOP, CORIF, LPO), puis à l'Association des Naturalistes de la Vallée du Loing et du Massif de Fontainebleau (ANVL)

1978 : mariage à Varsovie d'Alain avec Anna

1982 : naissance du premier petit-fils Olivier, lequel, 18 ans plus tard -soit en 2000- leur permettra de devenir les arrière grands-parents de Juliette ; il sera suivi en 1985 de Frédéric et en 1995 de Cécile

1987 : l'âge de la retraite a sonné. Brolles les accueille à deux pas de la forêt, ils y sont toujours (NB: Pour les non initiés, Brolles est un "quartier" de Bois-le-Roi, hameau autrefois bien distinct du reste de la commune, mais qui a gardé son particularisme - "on est de Brolles"...)

Ils y ont d'ailleurs des voisins charmants qui sont vite devenus leurs amis